English
Page d'accueil

Edito du maire

Tous les 2 mois vous retrouverez sur cette page le mot du maire.

Bonjour à tous,

Après l'avoir tant attendu, le printemps est bien là et comme chaque année, dame nature nous émerveille. Sachons profiter de ce bonheur simple des premiers beaux jours et des arbres en fleurs, l'actualité se charge bien de nous rappeler à la folie des hommes, et nos pensées les plus émues vont à Trèbes dans l'Aude.

Le 5 avril dernier, le Conseil Municipal a voté le budget, fruit de longues et studieuses semaines de préparation et de débats parfois animés. Ce budget primitif 2018, voté sans augmentation des taux de fiscalité, « pèse » 3,330 Millions d'euros d'investissement, avec les premiers travaux de la salle multivalente. Le projet d'aménagement du Parc des Confluences est en cours d'élaboration avec la Fondation Eau et Qualité de Vie. IL sera rajouté au budget dès que le financement aura été validé.

Les plans d'aménagement du parking rue du Paradis vont être également présentés prochainement à l'école Claire Fontaine et au Collège. Notre collège Léon Huet qui voit son secteur de recrutement des élèves étendu désormais à Archigny. Merci à mes collègues du Conseil Départemental, et plus particulièrement au Président Belin et à Henri Colin, Vice-Président en charge de l'éducation, d'avoir eu le courage et la ténacité de s'attaquer à ce vaste et sensible sujet qu'est la sectorisation scolaire, avec cette volonté affirmée de conserver les collèges ruraux. Merci à l'équipe du collège, aux parents d'élèves et à mes collègues Maires pour leur soutien et leur engagement dans ce qui fut un beau challenge pour l'avenir de notre territoire. Bien consciente du profond changement, que cela représente, je souhaite bienvenue aux élèves d'Archigny et à leurs parents. Qu'ils soient assurés de ma disponibilité et de mon écoute pour leur faciliter les choses. J'adresse un salut amical et chaleureux à mon collègue Maire Jacky Roy et à son équipe municipale.

Chacun connait mon attachement viscéral au monde rural et l'action que je mène pour ce territoire et ses habitants. L'annonce brutale de la baisse des dotations d'Etat au lendemain du vote des budgets met bon nombre de communes de notre département en grande difficulté. Rien que pour le territoire de notre ex communauté de communes ce sont plus de 200 000 euros en moins. Les élus sont inquiets, les élus sont en colère, le désarroi guette le monde rural qui manque cruellement de moyen et se sent délaissé.

Ce coup de tonnerre me donne l'occasion de rappeler le statut privilégié qui est le nôtre. Ainsi, les moyens dont dispose notre commune suscitent toujours jalousie et amertume qui me blessent plus souvent qu'elles ne me font sourire, méritent toutefois d'être entendu… Je pense que la Roche-Posay a le devoir d'être le porte-parole de ce monde rural en souffrance, et doit être la locomotive d'une évolution territoriale inéluctable, autrement dit d'un regroupement de communes (des voisins y travaillent déjà). L'avenir de notre territoire n'est ni dans l'arrogance, ni dans la nostalgie, ni dans le repli sur soi. Quelques beaux moments de débats en perspective !

Après cette vision d'avenir revenons au moment présent (c'est cela la vie du Conseil Municipal, un permanent exercice d'hélicoptère, prendre de la hauteur et revenir au plus près du terrain).

Comme chaque année, les équipes techniques sont à pied d'œuvre pour la saison : nettoyage, remise en état, fleurissement, tonte. L'occasion une fois encore de rappeler que les poubelles doivent être sorties les jours de collecte. Les quelques habitués du non-respect de cette règle seront verbalisés si ce n'est pas déjà fait. Ce rappel au civisme le plus élémentaire me donne l'occasion de vous informer de la réapparition, avec les premiers beaux jours, comme les hirondelles, de l'espèce des bêtes idiotes ou des idiotes bêtes : remercions les pour les magnifiques graffitis dont vous pourrez apprécier la valeur artistique… et le coût du nettoyage.

En ce mois de mai 2018 La Roche Posay se met à l'heure, ou plutôt au diapason de l'Italie avec la fameuse semaine Italienne : chorale, artistes, spécialités culinaires, pavoisement… Tout est mis en œuvre pour accueillir nos amis de Missaglia. Merci au Comité de Jumelage, aux Chœurs des Trois Rivières et à toutes celles et ceux qui contribueront à la réussite et au succès de cette semaine. L'accueil des Italiens sera l'occasion d'inaugurer comme il se doit l'ouverture au public du spectacle videomapping de la salle des Echos du donjon.

Il y a 50 ans, une jeunesse éprise de liberté faisait basculer la société française des 30 glorieuses dabs l'ère contemporaine, après un mois de mai qui ébranla notre pays : travail, mœurs, enseignement, condition féminine, droits des minorités... rien ne sera plus jamais comme avant !

Les jeunes fougueux anti conformistes qui voulaient qu'il soit « interdit d'interdire » et qui préféraient l'amour à la guerre sont aujourd'hui nos paisibles et non moins actifs « seniors », dont l'expérience et la sagesse apportent la tempérance dont notre société a tant besoin.

Cette génération porte les vraies valeurs d'égalité, de la liberté, de la fraternité, de civisme et de respect. Elle doit continuer à porter plus haut et plus fort sa confiance en notre prometteuse jeunesse ! C'est cela l'héritage de 68 !

Très bon printemps à tous. Bien amicalement

Votre Maire?

Pascale MOREAU