English
Page d'accueil

Edito du maire

Chaque mois vous retrouverez sur cette page le mot du maire.

Bonjour à tous,

Atteindre les 2000 habitants en 2035 et « Osez La Roche-Posay », c'est l'ambition du futur PLU (Plan Local d'Urbanisme) auquel travaille l'équipe municipale. Cette procédure longue et lourde passe par l'élaboration du Projet d'Aménagement et de Développement Durable (PADD), qui définit les grandes orientations de la commune, dont vous trouverez le détail dans le compte-rendu du dernier conseil municipal.

Beaucoup plus contraint qu'auparavant, notre futur document d'urbanisme devra répondre aux objectifs du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale), autrement dit aux orientations du territoire regroupant les 2 agglomérations de Grand Poitiers et Grand Châtellerault, et les communautés de communes du Haut Poitou et des Vallées du Clain, soit 134 communes, 341 591 habitants dont 1/3 vit en zone rurale. Bien que La Roche-Posay soit identifiée comme pôle structurant rural du bassin châtelleraudais, nous allons devoir justifier et argumenter nos perspectives de développement, eu égard à la progression démographique des communes proches de l'axe Poitiers-Châtellerault.

A ceci, je tiens à rappeler le nouveau cadre réglementaire strict de préservation des espaces agricoles et qui limite donc considérablement les zones à urbaniser. En terme clair, les secteurs de la commune classés à urbaniser depuis de nombreuses années, et pour lesquels il ne s'est rien passé, risquent fort d'être remis en zone naturelle ou agricole. Il est clair qu'en matière de terrains constructibles, priorité sera donnée aux terrains disponibles en centre-ville, ainsi qu'aux secteurs proches où la commune a la maîtrise foncière. Un recensement précis est également mené dans les hameaux pour recenser les anciens bâtiments pouvant être réhabilités en habitations.

L'autre enjeu majeur du futur PLU est la reconquête de la ville médiévale, qui s'est vidée de ses habitants à l'année et a vu progressivement la transformation d'habitations individuelles en appartements locatifs saisonniers. Le phénomène s'est accéléré ces dernières années, à mon sens au-delà du raisonnable. Résultat : curistes mécontents, bruit, circulation piétonne compliquée, stationnement anarchique…autant de réclamations qui arrivent sur mon bureau, et peut-être aussi de déception de propriétaires qui ont investi et n'ont pas la rentabilité espérée. Il est clair qu'on ne peut pas demander à une cité médiévale d'offrir les fonctionnalités et les commodités d'un quartier moderne conçu pour de l'habitat collectif. Sans plus attendre, le Conseil Municipal vient de lancer une procédure simplifiée pour limiter la division de maisons individuelles, conserver les commerces de rez-de-chaussée et la création de places de stationnement pour les nouveaux logements. Ce dossier sera soumis à enquête publique avant l'été.

Après un mois de février riche en intempéries, nous voyons arriver le printemps avec enthousiasme. Personne ne peut rester insensible aux premières douceurs, à la végétation naissante et aux premiers beaux jours. À La Roche-Posay, tout est mis en œuvre pour vous offrir un fleurissement de qualité. Les jaune, orange et rouge seront les couleurs du fleurissement 2018. Le défrichement du Parc de la Coudraie a été effectué, laissant une place plus nette pour amorcer le travail paysager. Les plans vous seront présentés dans notre prochain bulletin municipal. Les tilleuls devant la pharmacie thermale vont être avantageusement remplacés par des Lilas des Indes, aux belles fleurs rouges et à l'écorce très décorative. Autre objet de préoccupation, la mise en valeur des rives de la Creuse, qui conduira à élaguer certains arbres afin d'offrir des « cônes de vision » sur ce magnifique paysage.

L'actualité est également très studieuse au sein de notre Mairie, avec la préparation du budget 2018. Exercice difficile et passionnant qui doit respecter l'impérieuse maîtrise des dépenses de fonctionnement prévue par la loi de finances. Exercice passionnant qui chaque année révèle les mêmes paradoxes : si chacun est unanime en théorie sur la nécessaire baisse de la dépense publique, il en est tout autrement dans la pratique lorsque ses attentes ne sont pas satisfaites !

Rendez-vous le 23 mars pour le vote du budget. D'ici là nous allons devoir procéder à de sérieux arbitrages pour contenir nos dépenses de fonctionnement, et dégager l'autofinancement nécessaire à nos importants projets d'investissement, rendus possibles grâce à la Fondation Eau et Qualité de Vie.

Si La Roche-Posay a cette chance de pouvoir mener à bien de beaux projets et de belles actions, il n'en demeure pas moins que la rigueur est de mise et que la gourmandise est un vilain défaut !

En ce début de printemps, les animations seront nombreuses avec la marche solidaire du Rotary Club, la nouvelle production du TRAC

« Edgard et sa bonne », un concert de la chorale du Collège, une nouvelle animation de l'Office de Tourisme et du Thermalisme avec la balade découverte en gyropode tout terrain pour une découverte insolite et écologique de La Roche-Posay, les soirées loto, sans oublier le salon des artistes amateurs de la MCL. Il n'est pas de saison sans de belles fêtes qui réunissent les familles dans le respect de la tradition. Avec un Pâques le 1er avril, cloches et poissons vont être à l'honneur !

Au moment où j'écris cet édito, les jeux olympiques d'hiver 2018 touchent à leur fin. Merci à tous ces sportifs d'exception qui nous ont fait vibrer durant 3 semaines. Je ne peux résister à l'envie de saluer la mémoire de Pierre de Coubertin, cet humaniste de légende auquel nous devons ce rêve olympique de l'ère moderne, de fraternité, d'un monde pacifié par le sport, sous la devise olympique de l'antiquité « Citius, Altius, Fortius « (« plus vite, plus haut, plus fort »)… et l'on peut se prendre à rêver … et si l'un de nos jeunes talents sportifs rochelais, se préparait pour les jeux de 2024 ?

Très bon printemps à tous.

Votre Maire,

Pascale MOREAU