English
Page d'accueil

La protection de la ressource thermale un enjeu local

Les thermes de la Roche Posay accueillent chaque année près de 8 000 curistes. Il s'agit de la 1ère station de thermalisme pour la dermatologie. L'origine de ce succès est liée aux propriétés thérapeutiques uniques de l'eau thermale de La Roche Posay reconnues et agréées par l'académie de médecine.
Publié le lundi 27 février 2017

L'exploitation de cette ressource thermale représente une part essentielle de l'activité économique et touristique de la ville de La Roche Posay en générant plus de 900 emplois directs ou indirects.

L'eau utilisée dans les établissements thermaux provient d'une ressource souterraine peu profonde. Elle est prélevée via 9 points de captage situés au Sud-Ouest du bourg de La Roche Posay.

De nombreux aménagements ont été réalisés et des contrôles en continu des eaux sont effectués pour garantir la qualité de l'eau captée et utilisée, en conformité avec les dispositions réglementaires. Cette ressource est fragile et peut être exposée à des pollutions diverses, du fait des conditions climatiques et de notre vie quotidienne moderne. Afin d'assurer son avenir et celui des activités dépendantes du Thermalisme, il convient de la protéger dès sa source.

Avec l'appui de la municipalité, depuis plus de 10 ans La Roche Posay Laboratoire Dermatologique et la Société Thermale de La Roche Posay ont déployé de nombreuses actions visant à améliorer la protection de cette ressource.

Ces actions ont visé notamment, à sécuriser les 9 points de captage et à réaliser des aménagements hydrauliques sur le champ captant. Des études de vulnérabilité, ainsi que des mises aux normes d'installations ont également été entreprises.

Pour poursuivre les actions de protection et obtenir une légitimité nationale, La Roche Posay Laboratoire Dermatologique a lancé, depuis 2009, une procédure visant à faire déclarer d'Intérêt Public la protection des points de prélèvement de la ressource thermale et à leur assigner un périmètre de protection. Cette procédure administrative de Déclaration d'Intérêt Public a pour objectif de demander la protection de sources d'eau minérale naturelle, afin d'assurer la continuité à long termes du thermalisme à La Roche Posay. Elle permettra de renforcer la conformité réglementaire en matière de protection de la ressource et de réaliser d'éventuels aménagements pour cause d'intérêt public.

Cette procédure est longue et nécessite plusieurs étapes :

- la définition de périmètres de protection validée par l'avis d'un hydrogéologue agréé

- l'élaboration d'un dossier de DIP (Déclaration d'Intérêt Public)

- la tenue d'une enquête publique

- la rédaction d'un rapport de synthèse par l'ARS (Agence Régionale de Santé) puis l'avis du CODERST (COnseil Départemental de l'Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques)

- la décision du ministère de la Santé

- la signature d'un décret du Conseil d'État

À ce jour, les périmètres de protection ont été définis et le dossier de DIP est prêt à être déposé. La surface totale des périmètres représente près de 350 ha. La prochaine étape sera la tenue d'une enquête publique avec au préalable, une réunion publique d'information. Elle aura pour but de présenter la démarche de DIP et les prescriptions proposées. Ces dernières ne seront valables que dans les périmètres de protection.

PLAN SOURCES

La carte ci-dessus vous présente la localisation des points de prélèvement et l'étendue des périmètres de protection.

Les dates et modalités de la réunion publique et de l'enquête publique vous seront précisées dans le prochain bulletin municipal.

La protection de la ressource thermale un enjeu local